Elke de Rijcke À Propos Écritures Collaborations Lectures & Séminaires Théories Enseignements Traductions Physical Poetics

Home


Elke de Rijcke est écrivain, traductrice de poésie, performeur, micro-curatrice et professeur d’arts & de littérature aux ESA St-Luc et à l’erg (Bruxelles).

 

NEWS

 

PHYSICAL POETICS #5 /Talk with Peter Szendy – Mardi 15 décembre 2020

La 5e édition de Physical Poetics, imaginée autour de la problématique de LA PONCTUATION, aurait dû avoir lieu à l’erg ce 15 décembre 2020. Pour cette soirée, nous avions invité des chercheurs, artistes, écrivains et musiciens. L’idée était de partir de l’excellent livre du philosophe et écrivain Peter Szendy, A coups de points, La ponctuation comme expérience (eds. de Minuit, 2013). Or, l’événement a dû être annulé en raison du COVID. Cependant, Peter Szendy sera avec nous ce mardi 15 décembre à 7pm pour réfléchir sur cette annulation, sur les conséquences du lockdown pour les pratiques artistiques et les pratiques humaines plus en général, ainsi que sur certaines propositions de son dernier livre Le Supermarché du visible (Eds. de Minuit, 2017). La rencontre sous forme d’entretien (Alexander Schellow et Elke de Rijcke) sera en streaming à travers ergTV.

 
 

 

JUIN SUR AVRILLivre et Edition — Printemps 2021

David Altmejd, The Flux and the Puddle (2014 – partial view)
 
 

     Entre 2014-2019, ma recherche poétique a tourné autour de l’émergence des émotions et comment celles-ci créent de l’esprit. Nourrie par les dernières avancées en neurosciences, mon écriture s’est articulée à partir de la sculpture The Flux and the Puddle (2014) de David Altmejd. Elle a mené à juin sur avril, un livre qui suit de près la transition horoscopique d’une femme bélier (avril) à une femme gémeaux (juin).

     La métamorphose est mesurée au jour le jour par des plongées microscopiques dans le cerveau, le sang, les organes, l’oeil, les jambes et les pieds. La sculpture d’Altmejd co-oriente l’interprétation des plongées et la mise-en-scène. Thématiquement, juin sur avril pose des questions sur la destination du corps (de l’esprit/ de l’âme), sur ses possibilités d’extension à travers l’imaginaire (des oeuvres d’artistes visuels, d’auteurs et de compositeurs nourrissent l’écriture), sur la non-distinction entre réalité et imaginaire, sur la tentative de devenir aérienne. Le livre offre une vision lucide et en même temps mystique de notre corporéité, liée par d’infimes relations à l’univers proche et lointain.

     Formellement, l’écriture propose des poèmes hybrides à versification variée, qui sont autant de propositions performatives dans une langue qui se veut innovatrice.

    juin sur avril sera publié au printemps 2021.

 

JUIN SUR AVRIL – Extension

  Depuis 2018, je travaille à un projet multimédia d’extension de juin sur avril, en collaboration avec Alexander Schellow (cinéma d’animation). Une suite de 20 poèmes (miniatures) a été développée à partir de deux peintures du peintre cubo-futuriste Frantisek Kupka, en dialogue avec des séquences d’animation  (Qualle). Le projet en construction sera animé en 3D (Nicolas Marcon) et accompagnée d’un sound design (Lazlo Umbreit).

La publication est prévue pour mars 2021 dans  PLACE/Art Magazine.

 

PARADISIACA PROJECT (work in progress)

Après plusieurs publications en français, je prépare à présent un livre de poésie bilingue néerlandais-français.

Il s’agit d’un premier projet de poésie où je veux mettre en scène différentes approches du poétique à travers le médium de deux langues. Il s’agira d’un texte écrit en néerlandais dont je ferais une postproduction en français.

Cette postproduction sera conçue comme une traduction-lecture. Le texte néerlandais sera traduit, mais la traduction incluera l’imaginaire produit pendant l’acte de traduire. Ainsi, j’obtiendrai deux versions différentes à l’intérieur d’un même livre, qui vise le déplacement du poème et de la poétique. Le miroir du texte se brisera, mais se réparera d’une autre façon.

Ce nouveau projet fait partie d’une réflexion en cours depuis un certain temps et qui concerne un travail poétique sur mon bilinguisme.

 

NOUVELLES TRADUCTIONS DE KEES OUWENS

Avec le soutien du Dutch Fund for Literature,  11 poèmes de Mythologies (2000) du poète hollandais Kees Ouwens (1944-2004) ont pu être traduits. Les poèmes seront publiés dans plusieurs revues, dont L’Etrangère.

 

 

TRADUCTIONS VÄSTERAS

Le poète et chercheur Chris Tananescu a fait une traduction remarquable vers l’anglais de quelques passages de Västerås dans la revue internationale Asymptote. Sa traduction est suivie d’un texte de réflexion sur l’expérience de la traduction, ainsi que sur les contenus et les formes poétiques pratiquées dans ce livre (Translator’s note).